05 janvier 2010

Jesus a 12 ans dans le Temple.

jesus

Ce qui se niche n'est généralement pas très glorieux.
Quelques exemples.
Vieux Loup apprivoisés ayant fait fit de tout mordants rêves,
Poux ne fantasmant plus sur de fraiches lianes capillaires devenus sédentaires via les crâdes dreads d'un Babos azimuté,
oû bien phrases alambiquées et striées de non-sens se réfugiant sur blog nouveau-né.
Ou évidemment les Caniches.

Jésus s'est niché au temple nous apprend Saint-Luc. Déjà trois jours que le père Joseph et la mère Marie s'usent le tempérament à chercher leur étrange chérubin.
Joseph ne l'a pas oublié sur la plage arrière du cul de leur âne pourtant.
La famille nucléaire typique qui ravit les statisticiens depuis 2000 ans est venue en ville, downtown Jerusalem, pour les festivités de Pâques.

(Comme de bien entendu Pâques est censé commémorer la résurrection du christ, mais là Jésus est âgé de seulement 12 ans, il n'a pas encore fait joujou avec du vin du pain ou des bigleux lépreux et surtout n'est donc point encore mort au moins une première fois. Saint Luc pète les plombs, trempe sa plume dans le lsd, mais tout le monde semble s'en foutre. Pourquoi pas.

Erratum. Pour être plus sérieux et grâce à Guilleliné apprenons en vérité que Jésus et toute sa mifa sont venus tranquille en ville en fait pour fêter Pessa'h il n'en reste pas moins que l'utilisation du terme Paques par Saint-luc est aberrant.)

Les festivités se sont bien passées. Enfin difficile de se garer pense parfois Joseph et Marie a mal aux pattes, mais bien en tout cas! Ça change de Bethlehem! Cependant au moment de prendre la route, impossible de mettre la main sur Jésus! On imagine d'abord qu'il cavale un peu plus loin avec d'autres gamins, mais le soir venu force est de constater qu'on s'est planté, le gamin il est point là, et vous savez ce que c'est avec ce qu'on raconte sur les marchés.

Et donc voilà Marie et Joseph qui reprennent le chemin de Jérusalem et là ça ne manque pas l'étrange chérubin est niché au temple, ni plus ni moins en train d'abasourdir les prêtres les badauds de théologies et de bons conseils en tout genre.

Ça, le petit côté prétentieux ça ne prend pas sur Marie, et oh tu crois quoi Jésus on s'est fait du soucis, ton père a beau pécher des bons oméga 3 j'ai mon lot d'angoisse moi!
Jésus prétentieux comme pas deux ne saisît même pas l'effroi de ses parents et leur balance un évasif et gouttant la morgue pire qu'un fromage corse.

" Pourquoi me cherchiez-vous? Ne saviez-vous pas qu'il faut que je m'occupe des affaires de mon Père?"

Joseph en eut les testicules évaporées. (Ce qui est très joli à regarder un soir oû le ciel est dégagé voir même on emballe son amoureuse sans blème)

Marie comprit mais ne pipa pas mot comme toujours et ça tombe bien car c'est tout ce qu'on lui demande.

Saint Luc nous narre cette histoire dés le début de son évangile pour qu'on comprenne bien, nous qui ne sommes pas Saint et pas vraiment malin, à quel point Jésus est un petit gars qui ira loin et que déjà il balance pas mal à Jérusalem.
Mais qu'en est-il plus profondément de ce que nous donne véritablement à voir Jésus?

image_231

Adolescent et même parfois encore aujourd'hui, il pouvait m'arriver de me laisser aller à un rêve un peu étrange. Un rêve se déroulant le plus souvent au temps du primaire oû je suis de retour dans mon corps sans poil mais oû mon esprit lui est déjà armé des conquêtes intellectuelles d'un homme de quelques années de plus.
Ça ne trompe personne c'est un rêve assez pathétique autour de gloires personnelles facilement acquise, aussi intéressant pour ainsi dire que Paul Bocuse s'inscrivant à un cours de cuisine.
Il y a tout de même un fort ressort comique dans ce fantasme, Goossens le met en scène dans une hilarante historiette ou l'on voit un petit vieux, niché au milieu de bambins, exhibant fièrement sa science des additions.
(scan à venir)
Mais que le fils de Dieu, Dieu lui-même, l'adombrement est une chose bien amusante, n'ait pas d'autres choses à faire que frimer éhontément devant un parterre de badaux...

" Tout ceux qui l'entendaient étaient stupéfaits de son intelligence et de ses réponses"

L'autre...Le grand Autre même il faudrait dire, il se félicite de trouver les réponses alors qu'il met les questions dans les têtes des gens. Comme d'habitude heureusement que ce dieu n'existe pas car il ne fait vraiment pas envie. Je ne puis que conclure avec Feuerbach

"L’homme projette hors de soi les propriétés de son être comme des idéaux infinis et se créé ainsi des dieux. Le Dieu dont parlent les théologiens et qu’ils présentent comme extérieur à l’homme, est, en réalité, l’homme lui-même. « Le mystère de Dieu n’est que le mystère de l’amour de l’homme pour lui-même. "

Posté par lowikdelic à 22:40 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


Commentaires sur Jesus a 12 ans dans le Temple.

    j'espère que t'en garde sous la pédale pour maintenir une telle qualité jusqu'au 31 décembre 2010. tu compte revoir toute l'évangile ? est-ce le début d'une saga ?

    Posté par julio, 06 janvier 2010 à 16:51 | | Répondre
  • Il parait important de noter ici que Pâques est à la base une fête juive dénommée Pessa'h (en hébreu). Jo et Marie venait donc fêter Pessa'h à Jerusalem. Reste à savoir si la charette que dirait Jo était une véritable carriole où une tournure poétique pour définir son état cérébral poste-alcoolique!

    Je note néanmoins que ce blog manque de dessins pour illustrer, je connais un gars un peu relou mais qui bosse bien...

    Posté par Guilleliné, 06 janvier 2010 à 19:21 | | Répondre
  • Oui il est évident que comme souvent il y a juste une adaptation chrétienne d'une ancienne sauterie, j'étais étonné aussi mais mes premières recherches ne m'avaient pas permis de vérifier ce point pour Pessa'h.
    C'est pour ça qu'il est bien d'avoir un public de toutes confessions sur son blog, merci Guilleliné!

    (Le gars un peu relou est appelé "mec" par les gars de cqfd maintenant grosse...)

    Posté par lowikdelic, 06 janvier 2010 à 19:30 | | Répondre
  • Merci julio je suis touché de ton attention.
    Entre deux considérations sur laurent joffrin et prince, je devrais souvent revenir vers les textes religieux.( et pourtant via l'ontologie que propose Badiou je puis dire n'avoir jamais été aussi peu tenté par le discours théologico-mystique)

    Menace d'une analyse complètement délirante sur une chanson de Prince ce soir pour se détendre en attendant.

    Posté par lowikdelic, 06 janvier 2010 à 19:40 | | Répondre
  • Alors, bon, encore un chieur qui se prend pour un historien. Pessa'h veut dire... Pâque! (au singulier pour la fête juive). Il n'y a donc pas de problème avec l'ami saint Luc, il parle de cette fête là pendant laquelle 21 ans après, Jésus sera crucifié. D'où double fête par la suite, deux pâques.
    J'aime bien le "il ira loin ce petit". Tu crois que Jésus s'est marié avec une fille Darty?

    Posté par ludo, 22 janvier 2010 à 20:05 | | Répondre
  • bon il faudra bien un jour que j'avoue n'avoir pas été très honnête intellectuellement avec ce bon vieux saint-Luc et ceci dans le simple dessein de la blague foireuse.( Jésus n'aime pas les blagues foireuses pourtant je devrais le savoir...) D'autant plus que le fait de crucifier Jésus à Pessa'h est parfois vu comme une tentative de faire un exemple pour Ponce Pilate. Théorie qui doit se défendre.
    Pour le "il ira loin ce petit" je suis vraiment confus, il est évident et clair que mon antisémitisme est latent, j'espère que philippe val ne lit pas ce blog.

    Posté par lowikdelic, 24 janvier 2010 à 15:00 | | Répondre
Nouveau commentaire